Congrès de l’ANDCS 2024

13ème Congrès annuel de l’ANDCS — du vendredi 5 au dimanche 7 juillet 2024
Institut Imagine, 75015 PARIS 

Le Congrès annuel constitue la manifestation phare de l’ANDCS. Organisé une fois par an depuis 2012, il a pour objectif d’apporter aux adhérents une culture scientifique généraliste en proposant des interventions par des chercheurs de renommée internationale, des ateliers de réflexion autour de sujets d’actualités et des moments d’échanges privilégiés avec de nombreux acteurs de la recherche translationnelle, fondamentale et du soin.

Cet événement offre une opportunité unique aux adhérents de rencontrer des chercheurs de haut niveau dans une ambiance conviviale, mais aussi de rencontrer étudiants et professionnels provenant de toute la France et ainsi de renforcer considérablement le réseau national. C’est également l’occasion d’offrir aux adhérents une interaction privilégiée avec les laboratoires de recherche et industries de rattachement des intervenants.

 

Pour réserver votre place, nous vous invitons à suivre le lien juste en dessous menant à la billetterie. Attention, le nombre de places est limité, alors n’hésitez pas à réserver la votre dès à présent ! La billetterie fermera le dimanche 16 juin à 23h59.
 
Avec cette billetterie, vous avez la possibilité de :
  • Réserver votre place pour les 3 jours de congrès, avec un tarif différentiel selon votre avancée dans le cursus,
  • Réserver un lit en chambre triple pour 2 nuits (vendredi et samedi soir) à la résidence CISP Kellerman porte d’Italie (attention places limitées),
  • Réserver une place en couchsurfing (gratuit),
  • Réserver une place pour le restaurant du samedi soir (attention places limitées).


Présentations orales et Posters

Le congrès de l’ANDCS, c’est aussi l’occasion pour présenter ses travaux de recherche, que vous soyez en stage ou que vous veniez de constituer votre équipe de recherche. Ainsi, vous aurez la possibilité de réaliser une présentation orale de votre stage de Master 2, de votre thèse de sciences/d’exercice, ou de votre post-doctorat. Vous pouvez également réaliser une présentation poster de vos travaux de master 1, master 2, thèse ou post-doctorat. 

Pour réaliser un présentation lors de ce congrès, nous vous invitons à soumettre dès à présent un abstract de votre travail sur le lien juste en dessous.

A noter :

  • La soumission peut être faite en français ou en anglais,
  • Votre soumission est modifiable jusqu’à la deadline,
  • Si un nombre trop important d’adhérents souhaitent présenter à l’orale, une sélection sera effectuée,
  • Une présentation orale s’accompagnera obligatoirement d’une présentation poster,
  • A l’issue des présentations, un prix de thèse ainsi que plusieurs prix de posters seront attribués par l’ANDCS.
 
 

Modalités des présentations de thèse : La présentation d’une thèse d’université se décompose en 15 minutes de présentation et 5 minutes de questions. Nous nous réservons le droit d’ajuster ces timings. 

Modalités des présentations de Master : La présentation d’un stage de master se décompose en 10 minutes de présentation et 5 minutes de questions.

Modalités pour les posters : Format A0, orientation portrait recommandée (bien que non obligatoire)

 

Deadlines :

  • Abstracts présentations orales : dimanche 16 juin 23h59 2024
  • Abstracts présentations posters : dimanche 23 juin 23h59 2024

Intervenants

La Pr Naomi Taylor (MD-PhD), immunologiste américaine, est chercheuse dans le département d’oncologie fondamentale et translationnelle du National Cancer Institute aux États-Unis. Ses recherches portent sur la compréhension des mécanismes métaboliques anti-tumorales et sur le développement de nouvelles stratégies d’immunothérapie pour le traitement de cancers pédiatriques. En 2010, elle reçoit le prix Recherche de l’Inserm pour ses avancées sur la compréhension des procédés de transfert de gènes à l’Institut de génétique moléculaire de Montpellier.

Le Pr Arnaud Echard (PhD) est directeur de l’équipe “Trafic membranaire et division cellulaire” à l’Institut Pasteur. Son équipe s’intéresse à la cytocinèse : le processus permettant aux cellules filles de se séparer physiquement à la fin de la division cellulaire. Leur objectif est de mieux comprendre les erreurs au cours de cette étape engendrant des microcéphalies qui seraient à l’origine de 40 à 60% des tumeurs solides humaines. Pour cela, ils effectuent des criblages génomiques et utilisent des techniques de pointe d’imagerie, tel que la microscopie d’expansion, afin d’étudier les différents aspects de la division cellulaire. Expert de la cytocinèse, en 2017 Dr Echard publie un livre faisant l’état des lieux des derniers protocoles permettant de l’étudier.

La Pr Yasmine Belkaid (PhD), immunologiste franco-algérienne, est directrice générale de l’Institut Pasteur. Chercheuse de renommée internationale, elle est spécialisée dans l’écologie microbienne et ses interactions avec le système immunitaire. Elle a auparavant dirigé le programme Microbiome du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), ainsi que le Centre d’immunologie humaine des National Institutes of Health (NIH). Pour ses travaux d’exception, elle a reçu de nombreux prix et distinctions, dont le Prix Robert Koch (2021), et le Lurie Prize in Biomedical Sciences (2019). Elle est aujourd’hui membre de l’Académie Américaine de Microbiologie ainsi que de l’Académie Française de Médecine.

La Dr Sonia Garel (PhD) est une neurobiologiste française professeur au Collège de France et responsable de l’équipe “Développement et plasticité du cerveau” au sein de l’Institut de Biologie de l’École Normale Supérieur (IBENS) à Paris. Ses recherches portent sur les mécanismes qui contrôlent l’assemblage des circuits neuronaux du cerveau pendant l’embryogenèse et le développement postnatal, avec un intérêt particulier sur les interactions avec le système immunitaire et l’environnement. Ses travaux ont été récompensés par plusieurs prix dont le grand prix de la Fondation NRJ-Institut de France. Dr Garel est également chevalière de l’Ordre National du Mérite ainsi que membre de l’EMBO et de l’Académie des sciences françaises.

La Dr Anne-Lise Giraud (PhD), neuroscientifique française, est directrice de l’Institut de l’Audition. Ses travaux scientifiques s’articulent autour de l’étude des mécanismes impliqués dans le langage ainsi que la compréhension des troubles de la parole tels que la dyslexie ou le bégaiement. Pour cela, elle associe des méthodes expérimentales à des approches théoriques et computationnelles pour élucider la neurobiologie de la communication. Ses nombreux travaux ont non seulement éclairé les aspects fondamentaux du fonctionnement du langage, mais ont également ouvert des voies prometteuses pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques. Anne-Lise Giraud est également membre du comité scientifique de plusieurs institutions de recherche et auteur de l’ouvrage « Le cerveau et les maux de la parole ».

Le Dr Victor Narat (PhD), primatologue et vétérinaire de formation, est chercheur permanent au sein du laboratoire d’éco-anthropologie (CNRS/MNHN/UPC). Ses travaux de recherche se concentrent sur les interactions entre les humaines, l’environnement et les Grands Singes. Ainsi, il travaille sur 4 grands types de projets : l’étude de long terme sur les bonobos, les contacts humains-animaux en Afrique centrale, l’anthropologie de la conservation, et enfin les dynamiques d’habitat des bonobos et des humains dans le passé et son évolution sur le long terme. Victor Narat est aujourd’hui vice-président de la Société Francophone de Primatologie, ainsi que président de l’association Bonobo ECO.

La Dr Sophie Bagur (PhD), neurobiologiste française, est Chargée de Recherche dans l’équipe “Mémoire, Oscillations et état de vigilance” à l’ESPCI. Cette équipe étudie le rôle des états cérébraux dans la régulation de multiples fonctions cérébrales telles que le sommeil, la mémoire et la coordination émotionnelle. Sophie Bagur s’intéresse particulièrement au codage neuronal fin des états corporels et étudie actuellement les mécanismes sous-jacents à l’interception corticale. Ses contributions académiques lui ont valu, peu après l’achèvement de son doctorat à l’ESPCI, la prestigieuse bourse jeune talents L’Oréal-Unesco pour les Femmes et la Science en 2019, affirmant son statut de scientifique prometteuse dans le domaine des neurosciences.

Le Pr Edouard Lecarpentier (MD-PhD), gynécologue obstétricien, montera bientôt son équipe à l’Institut Cochin. Il est pour le moment chercheur au sein de l’équipe du Pr. José Cohen à l’Institut Mondor. Ses travaux portent essentiellement sur la compréhension des mécanismes inhérents à la pré-éclampsie afin d’identifier de nouvelles stratégies thérapeutiques. Il s’intéresse notamment à la restauration de la balance angiogénique qui est déséquilibrée en situation pathologique par la production accrue du facteur anti-angiogénique sFLT-1.

Programme prévisionnel

Hébergements

Nous proposons une solution d’hébergement en chambre confort triple au CISP Kellerman sur la durée du congrès, les places sont très limitées. Aussi, nous proposons un couchsurfing gratuit (les adhérents sur Paris accueillent les adhérents plus éloignés pour la durée du congrès).

Nos partenaires

Association Nationale des Doubles Cursus en santé
Fondation pour la Recherche Médicale, 54 rue de Varenne, 75007 Paris FRANCE